Bajawa, ses volcans et villages traditionnels (#4)

Suite du voyage en direction de Bajawa et son volcan Inerie, qui culmine à 2245m. Il n’est pas prévu d’y grimper car la rando est sacrément costaud pour les enfants, par contre vous voulons y découvrir les villages traditionnels de Bena et Lena.

Après notre habituelle escale dans les sources chaudes du coin, à Mengeruda (cette fois ci, sources très grandes et très appréciées des familles locales – surtout un dimanche !) et un plein d’essence fort original…nous voila fraichement débarqué dans la ville de Bajawa.

En dehors de son petit marché très animé, la ville n’a rien de spectaculaire ; nous y retrouvons avec plaisir un couple de français croisé à plusieurs reprises sur Flores. Il faut dire qu’il n’y a qu’une route qui va d’est en ouest à Flores (la Transflores), donc les voyageurs qui vont dans le même sens se retrouvent régulièrement…

N’ayant plus de chauffeur, et afin de visiter la région, nous partons à la recherche d’un guide/chauffeur pour le lendemain. Sur les recommandations de notre chambre d’hôtes, nous rencontrons Jeremy. (pour le trouver, c’est facile, il suffit de le demande au Resto Emtry, sur la route principale de la ville). Une perle!

Jeremy habite depuis toujours la région, et nous propose tout d’abord de nous balader sur les bords du volcan Wolobobo, point d’observation avec vue sur 3 volcans dont le mont Inerie. Le site est très peu connu, chuuuut ;-)†

Dans la région, une grande partie des forets appartiennent au gouvernement. Interdiction d’y prendre du bois, et encore moins de cueillir le café arabica qui y est de très bonne qualité (reservé principalement à l’exportation…).

Nous partons ensuite vers les villages traditionnels Ngada de Lena et Bena. Les Ngada sont restés très attachés à leurs croyances et leurs rites animistes, fondés sur un culte des ancêtres. Leurs villages sont tous sur le même plan : une large place bordées de deux rangées de maisons, en bois, bambous et toit de chaume. Au milieu des structures où demeurent les esprits des ancêtres :

  • Le ngadhu, qui incarne l’ancêtre mâle d’un clan est en forme de parapluie. Son tronc est sculpté et est surmonté d’une figure guerrière qui symbolise la virilité. Il est changé environ tous les 600 ans, quand le pied du bois devient trop mince.
  • Le bhaga, qui incarne l’ancêtre du clan féminin, est un petite cabane avec un toit de chaume qui ressemble à une petite maison traditionnelle. Il symbolise le sanctuaire de la maison ainsi que le corps de la femme. †††

Ces villages fonctionnent avec un système matriarcale en clans : le futur mari paie une dots de plusieurs animaux, d’où les cornes de buffles à l’entrée des maisons.

Pour les grands évènements, tout le village se réunit lors de célébration pour sacrifier des buffles et des cochons. Nous sommes arrivés quelques minutes après un sacrifice et l’avons entendu de loin (célébration de la construction d’une nouvelle maison) . Pas mécontent de ne pas avoir assister à la scène avec les enfants…

La journée se terminera par une petite balade dans une forêt de bambous, et avec un petit détour vers la source d’eau chaude de Malanage (et oui, encore une ! Qui dit volcan dit source à ses pieds !!)

Les adresses :

Chauffeur à Bajawa : Demandez Jeremy (en allant au resto Emtry, ils le connaissent). Ca c’est un chauffeur qui connait sa région et cherche à vous la faire apprécier !

Sources d’eau chaude de Mengeruda : ICI
Source d’eau chaude de Malanage : ICI

Madja Edelweis Homestay, Bajawa : très bien situé, et personnel fort sympathique.