#02 Valdés – découverte des animaux en Patagonie Atlantique

Après 18 heures de bus (finalement 20 heures, pause et contrôle de police compris), nos 8 pieds sont arrivés 1.405 km au sud de Buenos Aires à Puerto Madryn en Patagonie Atlantique, pour découvrir la péninsule de Valdés et sa région. Malgré la longueur du trajet, le bus est plutôt agréable avec des sièges qui s’inclinent pour mieux dormir, et nous avons eu la chance d’avoir des places au premier rang. Vue imprenable !

La location d’une voiture nous fait découvrir les interminables lignes droites traversant la pampa (on comprend mieux l’expression « être au milieu de la pampa » quand on y est vraiment…). L’occasion aussi de goûter au charme des routes gravillonnées qui vous picotent la carrosserie, vous nappent de poussière (note pour plus tard : mettre les sacs dans le coffre n’est pas une bonne idée), et vous font délicatement déraper (note pour plus tard : quand le loueur de voiture dit qu’il est très facile de faire des tonneaux sur ce type de route, il n’exagère pas).

Mais surtout, la région nous a littéralement plongé en plein documentaire animalier.

A Punta Loma réside une colonie d’otaries et lions de mer. Ils se dorent au soleil bien tranquillement. Certains vont plonger dans l’eau pour se rafraichir et se nourrir. Nous approchons doucement en bateau, équipés de combinaison pour nous mettre à l’eau. Parfois, les otaries très curieuses se rapprochent des nageurs pour jouer avec eux. C’est à elles de choisir, nous n’empiétons pas sur leur territoire. Sarah flotte dans sa combinaison étanche et Thomas se met également à l’eau équipé d’une grosse bouée. L’eau est à 13 degrés en surface mais personne n’a froid, nous sommes tous trop impatients de voir la frimousse des otaries. Celles-ci ne tardent pas à se rapprocher, plongent sous l’eau, sortent le bout de leur nez juste à côté de nous, et mordillent le bout des doigts. La demi-heure accordée sur place passe très vite, il est déjà temps de repartir. Sur le chemin du retour, une petite surprise nous attend : une baleine franche australe et son baleineau. Le pilote en profite également, c’est rare de les voir par là en cette fin de saison.

A 1h30 de la ville, après une longue route caillouteuse, perchée au milieu de nulle part et bravant le vent se trouve le phare de Punta Ninfas. Grâce au bouche à oreille, nous avons appris qu’il y a un petit chemin dissimulé pour descendre sur la plage. Là, plusieurs centaines d’éléphants de mer se dorent la pilule. Quand nous passons discrètement, ils continuent leur roupillon. Quand nous sommes un peu trop bruyants, ils lèvent la tête et grognent un peu pour marquer leur territoire. Certes ils ne se déplacent pas rapidement, mais on n’a tout de même pas envie de prendre de risques… Nous y serions bien restés quelques heures de plus, juste pour les observer, mais la route est longue pour rentrer…

Direction ensuite la péninsule de Valdés. A première vue, quand on y arrive, ce milieu paraît semi-désertique et bien vide. C’est sans compter les Guanacos, cousins des lamas, qui traversent la route sans prévenir.

Sur les côtes, la faune de mammifères marins est variée et abondante ; éléphants de mer, otaries à crinière et manchots. Et pour les chanceux, des orques qui viennent dévorer les éléphants de mer au bord de la plage (nous n’aurons pas la chance de les voir). La région est également très connue pour le passage des baleines entre Septembre et Décembre, car elles viennent s’y reproduire et élever leurs petits. En pleine saison, il est possible de les voir de la côte. Quand nous arrivons, fin novembre, elles ont déjà initié leur migration pour quitter la région, il est donc préférable de prendre un bateau pour aller les voir. Cette fois-ci, la chance nous sourit ; à peine 10 minutes de navigation et voilà que l’on tombe sur une baleine et son petit. On s’imaginait les voir de loin, on espérait repartir au mieux avec une photo de leur queue sortant de l’eau. On n’espérait pas qu’un baleineau multiplie les sauts devant nous !

Enfin, pour terminer, nous avons rencontré les manchots de Magellan dans deux sites privilégiés où ils viennent se reproduire et naître en fin d’année.

LE SAVIEZ VOUS?
Connaissez vous la différence entre Manchots et Pingouins?
Les pingouins vivent dans l’hémisphère nord et ils peuvent voler. Quant aux manchots, ils ne peuvent pas voler et ils vivent dans l’hémisphère sud.

Les mâles arrivent sur le plage les premiers au moment de la reproduction. Ils viennent pour repérer leur nid. Puis 10 jours après, les femelles arrivent. Elles pondent quasi systématiquement 2 œufs la semaine suivante et incubent environ 40 jours. Une fois les œufs éclos, les bébés peuvent rester 5 jours sans manger grâce à leurs réserves. Puis les parents doivent aller chercher alternativement la nourriture en mer : pas loin de 2 kilos par jour !

Prochaine étape : 54°28’26 »S 68°18’16 »O

LES BONS PLANS DES 8 PIEDS :

Nous avons fait le choix de prendre un bus de nuit depuis Buenos Aires pour Puerto Madryn, et de louer une voiture pour la semaine. 3 nuits à Puerto Madryn, 3 nuits à Puerto Pyramides et 1 nuit à Trelew avant de reprendre un vol pour Ushuaia. Je ne regrette pas cet itinéraire, car les distances sont plus grandes qu’on ne l’imagine en raison de la (mauvaise) qualité des routes.

Location de voiture à Puerto Madryn : Centuro rent a car. très pro et très serviable.
Nous avons restitué la voiture à l’aéroport de Trelew
https://www.centaurorentacar.com.ar

Snorkeling avec les otaries à Puerto Madryn :  Lobo larsen Boceo. 
Sur la rue principale, ou sinon Cécilia au +54 9 280 432 7476 qui parle français
Prendre un combinaison étanche pour les enfants, sinon ils risquent de remonter sur le bateau au bout de 3 minutes ce qui serait dommage !

Sortie baleine à Valdes : Agence Bottazzi. Nous a semblé très respectueux des baleines
Toutes les agences font le même prix.

Surveillance des animaux et de la marée : http://peninsulavaldes.org.ar/informe-diario/

Nos coups de coeur :
Punta Ninfas : observer de (très) près les éléphants de mer
Estancian San Lorenzo, péninsule de Valdes : voir les manchots de Magellan de très près avec de bonnes explications, puis déguster du mouton.
Punta Tombo , au sud de Trelew, voir les manchots de Magellan.

Tous nos liens Maps.me : à venir