Les momies du musée de Salta

Ce musée à Salta (nord de l’Argentine) présente des momies de civilisation Inca : la momie « La reine de la montagne » et trois autres momies d’enfants. 
La momie « La reine de la montagne » a été volée par des pilleurs de tombes. Ils n’en ont pas pris soin et ont essayé de la vendre. Elle est passée de main en main et n’a pas été bien conservée. Le musée l’a découverte par hasard.
Les trois autres momies ont été découvertes par des archéologues en 1999, au sommet du volcan Llullaillaco. Il mesure 6 739 m d’altitude. Les momies ont été conservées grâce au froid pendant cinq-cents ans. 

Les conservateurs du musée n’exposent qu’une momie tous les six mois, pour les garder en bonne état, sauf « La reine de la montagne » qui est exposée de façon permanente.

Les enfants se nomment « La fille éclair » (son visage a été foudroyé par un éclair), « La demoiselle » (c’était une adolescente) et « Le garçon ». Ils étaient âgés entre 6 et 14 ans.

Nous avons vu « Le garçon » quand nous avons visité le musée.

C’était à la fois impressionnant et fascinant. Ils ont été sacrifiés pour une cérémonie inca qui s’appelait la Capacocha. C’étaient des enfants de familles nobles choisis dès leur naissance pour leur beauté. Quand la cérémonie avait lieu, ils partaient de leur village et marchaient jusqu’à Cuzco, la capitale de l’empire inca. Là, ils étaient bénis par l’empereur Inca. Ensuite, ils retournaient dans leur village avant de commencer l’ascension du volcan ou de la montagne sacrés. Ils marchaient des centaines de kilomètres et arrivaient épuisés au sommet. En haut, on leur faisait boire de la chicha, un alcool fort, qui les endormait. Ils étaient ensuite enterrés avec des objets qui étaient des cadeaux pour les dieux.