La Paz, capitale la plus haute du monde

Après notre départ assez mouvementé de Sucre, nous espérions bien trouver un peu plus tranquillité et paix à La Paz. Première bonne surprise, le bus de nuit reliant Sucre à La Paz est au top : sièges larges, écrans individuels et films à la demande ; le trajet passe tout seul. Deuxième bonne surprise, à notre arrivée les rues sont calmes à La Paz. Nous arrivons le dernier jour du carnaval, mais personne ne nous accueille à coups de bombes à eau et mousse à raser. En fait, les rues sont étonnamment désertes, tout le monde doit être en train de cuver…


10 minutes de taxi plus tard, nous arrivons à notre hôtel, réservé la veille au soir via Whatsapp. Nous sommes seuls dans l’hôtel (et nous le resterons durant tout notre séjour à La Paz). En fait, depuis notre arrivée en Bolivie, nous n’avons jamais eu de soucis à nous loger. Il faut dire qu’après la crise post-electorale de fin 2019, les touristes ont tendance à déserter la Bolivie.

Quand on embrasse du regard La Paz, on ne peut s’empêcher de lâcher un wahou impressionné. Pas vraiment pour la beauté de la ville, mais plutôt pour son étendue. Les maisons s’étalent sur les flancs des montagnes, sur les sommets, dans les creux, absolument partout et à perte de vue. La Paz, située à 3 800 m d’altitude, et El Alto, nichée à 4 000 m sur un immense plateau, s’entremêlent.

Compte tenu du relief, la municipalité a construit un réseau téléphérique moderne qui dessert plutôt bien la ville. On le prend comme on prend le métro, mais avec une vue bien plus spectaculaire. On survole les toits, on passe entre les immeubles, et on ne s’en lasse pas… Rien que pour le plaisir, nous prenons 5 téléphériques différents pour profiter de différents points de vue sur la ville. 

Le dernier jour du carnaval est un jour particulier pour les locaux, comme un deuxième jour de l’an. Ça pétarade dans toute la ville tout au long de la journée car on allume des chapelets de petits pétards au seuil des portes pour chasser les mauvais esprits. Parallèlement, on fait des offrandes à  la Pachamama, la déesse de la Terre mère, pour obtenir prospérité toute l’année : quartiers de pomme, bouteilles d’alcool, pétales de fleurs jonchent les seuils et les rues… On bénit également les voitures à la bière et les commerçants offrent un verre et un collier de cotillons pour attirer les clients. C’est primordial pour eux, cette journée est censée refléter la fréquentation de l’année à venir.

LE SAVIEZ VOUS ?

La Pachamama est la déesse terre-mère héritée de la culture de l’empire Inca. Ni bonne, ni mauvaise, elle apporte autant fertilité que catastrophes si elle ne reçoit pas son dû. Les offrandes à Pachamama sont donc primordiales dans la culture andine.
Avec la colonisation espagnole, la Pachamama et la Vierge se sont peu à peu confondues. La représentation de la Vierge dans les tableaux reflète ce syncrétisme : elle porte régulièrement une robe triangulaire à la taille démesurée, forme qui rappelle une montagne, soit la Pachamama.

D’autres croyances-superstitions restent encore très ancrées dans l’imaginaire bolivien, même dans les grandes villes. A La Paz, un marché aux sorcières propose des objets rituels, et notamment des foetus de lamas. Dans la culture ayamara, ils constituent des porte-bonheur. On les enterre avant de construire les maisons pour se garantir la protection de la Pachamama.

Par contre, nous avons eu du mal à voir un marché, tout juste quelques stands. La vente d’objets touristiques semble avoir largement supplanté celle des objets magiques…

C’est bien à La Paz que se joue le théâtre politique du pays. Les principales institutions sont là : parlement et palais présidentiel. Juste devant, une petite place est envahie de pigeons. Il y a encore quelques mois, c’étaient des manifestants pour chasser le président. Si Sucre a écrit l’histoire du pays, c’est bien La Paz qui en dessine l’avenir.

Prochaine étape : welcome to the jungle…

LES BONS PLANS DES 8 PIEDS :

Chambre pour 4 personnes, hotel « Rendez vous la paz« 
Dans un quartier calme et assez proche tout de même des activités touristiques. A quelques minutes de stations de téléphérique. Différentes chambres très bien entretenues, avec accès à une salle commune et cuisine, ainsi qu’une terrasse. Très bon petit déjeuner inclus et resto en bas de l’hôtel.
https://rendezvouslapaz.com/
+591 72541577

4 réflexions sur “La Paz, capitale la plus haute du monde

    • Mario DAMMANN dit :

      Bonjour toujours content de vous lire,
      Magnifique voyage profitez à fond de vos aventures, grâce à vous nous avons la possibilité de nous évader de notre confinement.
      De la part de l’équipe d’animation de l’école Mansart nous vous souhaitons une bonne continuation.

      Aimé par 1 personne

      • veroetarno dit :

        Merci beaucoup !
        Nous aussi on pense souvent à vous, car mine de rien, les copains et copines finissent par manquer à Sarah et Thomas !
        Une fois de retour au centre, n’hésitez pas à nous envoyer quelques questions. On pourrait même envisager une vidéo Whatsapp avec un petit groupe ! 🙂

        Bon courage pour la « rentrée » de mai !

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s