Coronavirus … 28 jours plus tard

Faire le gros dos et continuer à attendre… Voilà le premier principe auquel nous nous attelons depuis maintenant un mois que nous sommes confinés au Pérou, dans le village de Cabanaconde.

Les quelques touristes restés avec nous au début du confinement sont tous partis (pour se rapprocher de la ville d’Arequipa et espérer avoir un vol vers l’Europe), de même que le personnel de l’hôtel placé au chômage technique depuis le 1er avril.
Seuls deux employés, Manu et Cathy, qui ne peuvent rentrer dans leur village, sont restés avec nous. Nous gardons nos chambres et un accès à la cuisine, à la buanderie, à la cour et à la terrasse. En bref, nous avons l’hôtel pour nous tous seuls ! De quoi faire une partie de cache-cache géante.

Un nouveau quotidien s’est installé entre les courses, la cuisine, l’école, les jeux et le visionnage de films. Nous faisons classe tous les matins, sauf le dimanche. Les programmes de CP et CM1 sont bouclés depuis quelques semaines déjà. Avec l’avance prise, nous espérons nous octroyer quelques vacances une fois dé-confinés.

Les enfants sont loin de s’ennuyer, même s’ils avouent tout de même qu’ils aimeraient bien continuer le voyage et randonner. Après-midi crêpes, dégustation de pop-corn devant un dessin animé, cours de tressage de cheveux,… la vie est plutôt belle pour eux. Sans compter qu’il y a un chat et quelques chiens pour leur tenir compagnie !

Le président péruvien vient d’annoncer la prolongation jusqu’au 26 avril, qu’à cela ne tienne, nous restons quand même !
Maintenant, les hommes et femmes ne peuvent plus sortir en même temps. Donc pour faire les courses, c’est lundi,mercredi,vendredi pour les hommes ; mardi, jeudi, samedi pour les femmes. Quand aux dimanches et jours fériés de Pâques, c’est interdiction totale de sortir.

Le gouvernement français continue de « rapatrier » les ressortissants qui le souhaitent avec une organisation très douteuse (même si on voit tout de même une amélioration en 4 semaines). On se demande parfois à quoi sert le site d’Ariane…car au final, ce sont des fichiers Excel qui circulent sur les réseaux sociaux et la majorité des français doivent se débrouiller seuls.

Le mérite que l’on peut tout de même attribuer au consulat, c’est de réussir à négocier quelques vols entre le Pérou et la France. Car toute l’activité aérienne est au point mort en Amérique du sud.

Les conditions sont bonnes, le village est ravitaillé, il n’y aucun cas de Covid dans la région, et surtout nous n’avons pas envie de rentrer, convaincus que la situation est pour l’instant bien meilleure ici qu’en France.

D’autant que nous ne sommes toujours pas prêts à renoncer à notre périple tant que rien ne nous empêche de continuer. Nous adapter sera le deuxième principe que nous allons appliquer plus que jamais. 

D’ores et déjà, nous renonçons à l’Equateur et aux Galapagos, la situation dans le pays étant trop difficile et ne sera vraisemblablement pas rétablie dans un peu plus d’un mois. De plus, la croisière plongée prévue pour Véronique fin mai a été annulée (avec proposition de dates pour 2020 et 2021). Dont acte, ce sera pour plus tard.

Pour l’instant, nous faisons le pari de croire que cela va bien finir par redémarrer, certainement dans un autre état d’esprit et au prix de certains renoncements, mais probablement aussi avec un autre vécu du voyage. Nous espérons tout de même ne pas perdre trop de plumes dans tout ça, entre les réservations et les vols qui seront annulés… L’avenir nous dira si notre pari est gagnant… En attendant prenez soin de vous !

6 réflexions sur “Coronavirus … 28 jours plus tard

  1. christophe dit :

    Ça fait plaisir de voir que vous le vivez plutôt bien. Vous avez l’air super costauds mentalement et je suis sûr que vous en sortirez encore plus soudés qu’avant.
    J’espère que le propriétaire de l’hôtel pourra vous garder aussi longtemps que nécessaire.
    Comme vous dites, plus qu’à faire le gros dos et à s’occuper du mieux possible. Bisous.

    J'aime

  2. Mrs C. dit :

    Je suis contente que vous soyez loin des sottises et incivilités françaises. Même confinés, vous êtes ensemble, en bonne santé et dans des conditions plutôt agréables. Soyez forts, et surtout soyez prudents.
    PS : vraiment, j’aime beaucoup votre humour 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Arrive dit :

    Hello Arnaud, j’avais l’intention de voir ce que devenait votre projet et viens seulement de le faire!
    Bon, le Pérou, il y a pire comme lieu de confinement, mais bazar, quel frein pour vous ! Bravo pour le moral, merci pour les belles images… et , franchement, vous avez raison, la France en ce moment ce n’est pas euphorisant:( bises à toi et bonjour à toute ta famille!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s