El Chalten : Noël à la montagne

Nouvelle étape de montagne dans notre périple, la petite ville d’El Chalten est située au cœur d’un parc naturel proposant de belles randonnées autour du mont Fitz Roy. Nous y arrivons après quelques petites heures de bus depuis Puerto Natales.

Il y a beaucoup de navettes entre ces deux villes phares des circuits de randonneurs en Patagonie. Dans le bus, nous croisons 3 canadiens qui ont prévus de résider un mois à El Chalten…pour escalader le Fitz roy. En dépit de sa faible altitude (3 405m), cette montagne est réputée comme une des plus dures au monde. Le granit très compact requiert un haut niveau d’escalade et les conditions climatiques sont généralement extrêmes. Nous leurs souhaitons bon courage !

Pas de camping en perspective, une bonne partie des sentiers démarre de la ville même. Mais trouver un logement dans cette toute petite ville, autant prisée des touristes étrangers que des locaux pendant les fêtes de fin d’année, s’avère plus compliqué que prévu. Plus rien sur AirB&B, pas grand chose sur Booking. Nous souhaitons y rester une semaine, mais nous nous contentons de réserver 2 nuits. On verra une fois sur place… et là, petit cadeau pour les enfants à l’approche de Noël : l’établissement où nous résidons possède une petite piscine chauffée (on est en Patagonie hein, la piscine extérieure, même en été, on oublie) , et c’est pourtant la moins chère trouvée la veille au soir. Une récompense qui sera la bienvenue après notre programme de randonnées…

Le Fitz Roy a très souvent la tête dans les nuages et dévoile difficilement son sommet. Il était initialement appelé Cerro Chaltén, la « montagne fumante », surnom donné par les indiens Tehuelche car les nuages, poussés par le vent, glissent sur son sommet comme sur une rampe et s’élèvent à la verticale tel un panache de fumée.

C’est par lui que nous débutons, les conditions météo étant plutôt favorables. La randonnée est assez costaud : 20 kilomètres, 800 mètres de dénivelé, 8 heures de marche dont la dernière heure de montée qui finit dans les éboulis jusqu’à la laguna de Los Tres au pied du géant des lieux, le Fitz Roy.

Les enfants commencent à être habitués… de plus, nous sommes accompagnés par deux autres familles françaises et leurs enfants. Ça motive tout le monde !

L’arrivée dévoile le lac lové au pied du Fitz Roy et une dernière petite montée un deuxième lac caché en contrebas. Nous ne pouvons en profiter trop longtemps, le temps tourne à la neige…

Led deux jours suivants, nous resterons bien au chaud sans bouger : pluies et fortes bourrasques sont au programme. Une petite éclaircie, et hop, nous en profitons pour sortir à nouveau. Une petite randonnée menant à deux miradors, Condor et Aguila, offre une jolie vue sur El Chalten et ses environs. Par contre, il nous est impossible de rester plus d’une minute sur le mirador Condor tellement le vent nous déséquilibre !

Nous poursuivons notre séjour par une autre longue randonnée de 18 kilomètres, mais beaucoup moins pentue que le Fitz Roy, pour rejoindre la « laguna Torre », un lac niché au pied d’un glacier. L’approche finale nous amène dans une véritable soufflerie : les graviers soulevés par le vent nous fouettent le visage et nous devons littéralement lutter pour approcher les bords du lac. Celui-ci n’a rien d’un paisible lac de montagne mais a plutôt les allures d’une mer agitée. Des vagues battent le flanc des icebergs flottant à sa surface. Le sentier est censé continuer jusqu’aux abords du glacier mais le vent nous dissuade de poursuivre plus loin.

Nous choisissons de faire une dernière petite randonnée facile avant le repas du réveillon de Noël : Piedra del Fraile. Très jolie balade à travers la forêt, elle s’avère un peu plus longue que ce que nous pensions puisque nous marchons au final 15 kilomètres (les enfants vont avoir des jambes d’acier d’ici la fin du voyage…).

Cela peut paraître un peu masochiste de faire une randonnée le jour du réveillon de Noël (voire nous faire passer pour des bourreaux d’enfants), mais honnêtement nous n’étions pas vraiment dans l’ambiance de Noël. Les vitrines des magasins se sont bien parées de quelques décorations, il y a bien quelques pères Noël accrochés aux fenêtres depuis plusieurs semaines tant en Argentine qu’au Chili, mais on ne ressent pas l’excitation de la préparation des fêtes. L’ambiance semble plus feutrée et plus intimiste, loin de la fièvre consommatrice de nos contrées… Même Sarah et Thomas ne manifestent pas l’impatience habituelle à l’approche de Noël.

Nous passons tout de même un très bon réveillon de Noël en compagnie d’une autre famille française en voyage dans une ambiance très locale : asados (grillades) arrosés de Malbec, un bon petit vin argentin, sur fond de musique traditionnelle. Et les enfants ont pu déballer leurs cadeaux le lendemain matin (petits car il faut bien que ça rentre dans les sacs…) sans avoir à faire de randos !

Prochaine étape : des cerises et des hommes…

LES BONS PLANS DES 8 PIEDS :

Appartement pour 4 personnes, petit dej et piscine inclus 🙂 : Kalenshen , réservé via booking.
Nous avions réservé 2 nuits, on a eu de la chance de pouvoir prolonger une semaine.

Restaurants :
Prilla Como Vaca : excellents asados !
Maffia : pour des pâtes fraiches, comme en Italie !
El Parador : pas cher et excellent. Tout petit resto, mais qui fait également à emporter. On y a mangé des hamburger de guanaco.
– Pizza La Ruca : Bonnes pizzas (pâte épaisse), bière locale. Les pizzas sont tellement énormes qu’avec 2 pizzas pour 4, on nous a fait un doggy-bag…

Randonnées :
Laguna de los tres, pour aller au pied du Fitz roy : soit faire l’A/R depuis la ville, soit prendre une navette qui vous emmene à l’hosteria El Pilar, pour passer devant le mirador Piedras Blancas. Cela évite un A/R et le point de vue est superbe ! Nous avons choisi cette seconde option, même si plus coûteuse. -18 km au total.
Mirador Lago Torre : beaucoup plus simple car quasi que du plat sauf sur le début. 18 km
Si possible poursuivre jusqu’au mirador Maestri, pour approcher le glacier. Ce que nous n’avons pas pu faire tellement le vent était violent.
Piedra del fraile : Rando très sympa dans les bois, assez simple car uniquement sur du plat.
Mirador Condor et Mirador Aguila : commencer par le Condor et suivre la crête pour rejoindre Aguila (au lieu de redescendre et de suivre les panneaux). le chemin n’est pas clairement indiqué, mais avec maps.me, on s’y retrouve. 5 km pour la boucle.

2 réflexions sur “El Chalten : Noël à la montagne

  1. Mrs C. dit :

    À y réfléchir, 20 km de randonnée (ils sont fous) dans un paysage aussi magnifique ou 4 heures à trépigner dans une foule désagréable et bousculante….. je ne saurais que choisir.
    Si, je sais : un livre, deux chats et vos aventures 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s