Premiers pas en Argentine

Nous avons choisi de faire nos premiers pas en Amérique du Sud en posant nos 8 pieds à Buenos Aires. Pas de regrets, cette ville aux allures européennes s’est révélée être une transition presque en douceur pour démarrer l’aventure. L’absence de dépaysement est compensée par l’accueil de la ville et de ses habitants qui permet de se sentir assez rapidement à l’aise : des gens toujours prêts à vous aider, des grandes avenues, un réseau de métro et de bus faciles à utiliser, de nombreux parcs, et des ambiances très différentes à découvrir.

Buenos Aires a autant de facettes que de quartiers que l’on aurait aimé explorer encore quelques jours de plus…

Le Caminito, une rue célèbre du quartier de la Boca pour être le berceau du tango, mais aussi pour ses monuments colorés en bois, reconstruits dans les années 50 selon le projet du peintre Benito Quinquela Martín. Si aux premiers abords cette rue est mignonne (au delà de la horde de touristes), il suffit de s’écarter de 50m pour s’apercevoir que la réalité du quartier est toute autre. Cela nous a rappelé le centre-ville de la Havane : une rue pour les touristes, toute belle, bien entretenue… et la vraie vie.

La Bombonera (le stade Alberto José Armando), le stade légendaire de la Boca Junior. Pas de match prévus dans les jours à venir, dommage, il parait que c’est à faire rien que pour l’ambiance.

Palermo, le quartier ou l’on réside. Cachés au détour de quelques rues, pochoirs, fresques,et autres graffitis qui couvrent les murs d’un coté…

… et de l’autre, d’immenses parcs verdoyants.

Dans le quatier de San Telmo, impossible de ne pas aller voir la célèbre Mafalda ( pour la photo assis sur le banc, on repassera… dimanche, jour de marché, y’a file d’attente !). On se croirait de retour à Bruxelles, la ville de la bande dessinée !

LE SAVIEZ VOUS?
Mafalda, tout comme son auteur Quino, sont nés en Argentine. Personnage principal d’une bande dessinée publiée de 1964 à 1973, Mafalda n’a d’enfantin que la bouille et la taille. Elle se passionne pour l’actualité politique, lit les journaux, a connaissance de la guerre froide et plaint régulièrement son Map Monde qu’elle soigne et console. La ville de Buenos Aires a décidé de rendre hommage aux principaux personnages de BD qui ont marqué toutes les générations en Argentine. Une balade qui porte le nom de Paseo de la Historieta et qui débute avec Mafalda et ses amis .

Et le Tango dans tout ça ? Difficile de le louper en venant à Buenos Aires. Nous sommes donc passé à La Catedral, lieu qui a vu le jour autour de 1880, en plein cœur de la révolution industrielle ; cette ancienne grange est devenue au fil des années un des hauts lieux de la milonga portena, parmi les favoris des danseurs de tango de Buenos Aires. On vous en dira un peu plus dans quelques temps…

Ce premier séjour a aussi été l’occasion de voir si nos sacs étaient bien optimisés (euuh, on a peut-être pris un peu trop de choses quand même non ? Mais comment on avait fait pour tout faire rentrer ?! Et si tu essaies dans ce sens-là ?), et si les heures passées à réviser notre espagnol ont porté leur fruit (Oulaaa, il a causé espagnol là ??? Moins vite por favor ! Euuh, pas tout compris là… Mais qu’est-ce que c’est que cet accent avec ces « che » partout ?!).

Bref, Buenos Aires a été l’occasion de nos premières débrouilles mais aussi de nos premières rencontres avec les Argentins. Merci à Horatio, un adorable vieux porteño rencontré dans une cantina très couleur locale, qui après nous avoir raconté sa vie d’ancien cuisinier (bon, nous n’avons pas tout compris non plus hein… voir paragraphe précédent…), nous a offert une bière et partagé ses coordonnées pour notre prochain passage à Buenos Aires. C’est noté Horatio !

Prochaine étape : 18 heures de bus pour rejoindre la mythique Patagonie.

LES BONS PLANS DES 8 PIEDS :

Appartement pour 4 personnes, avec petite cuisine, dans le quartier de Palermo, juste à coté de la Plaza Italia et du métro. Très pratique et très bon rapport qualité/prix
Alexis, +54 911 3614 8954

Pour les transports en commun, acheter une seule carte SUBE (valable pour plusieurs personnes) et la recharger au fur et à mesure. Cette carte est valable dans d’autres villes. Un trajet de métro : 19 pesos, un trajet de bus : 18-20 pesos

Vous voulez prendre un cours de Tango dans un lieu insolite ? La Catedral !

Les fresques murales du quartier de Parlermo sont dans les rues au dessus de la Plazoleta Julio Cortazra, sur environ 5 ou 6 blocs.

Le bar des supporters, en face de la Boca, est parfait pour un déjeuner sur le pouce à midi. Le barbecue y est très bon.

Tous nos liens Maps.me à Buenos Aires : ICI

5 réflexions sur “Premiers pas en Argentine

  1. Vincent dit :

    Salut Véronique. Je me suis dit : mais où en sont-ils et hop, je vous vois tous en tee shirt et au stade de Boca Junior. Fort, très fort….Profitez bien ! Je suis content de voir que tout ce passe bien. A bientôt.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s